Le Monde musulman occupe une position très reculée dans le processus d'alphabétisation (Rapport)
الأربعاء 23 ربيع الأول 1436 - 16:49 بتوقيت مكة المكرمة الموافق 14-1-2015
Djeddah, Arabie Saoudite (IINA) – Un récent rapport a indiqué une propagation étonnante de l'analphabétisme dans le monde musulman, à une proportion ne dépassant pas 40 % variable dans les différents Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI). Cette indication témoigne la présence des centaines de millions de personnes analphabètes dans les pays islamiques, tout en soulignant que la majorité de ces analphabètes sont des femmes.
Le rapport publié par l'Agence islamique internationale de presse (IINA), indique que les Etats membres de l’OCI occupent une position reculée du taux global d'alphabétisation chez les adultes estimé à 73%, ce qui est inférieur à la moyenne mondiale qui est de 82% et dans les pays en développement non membres de l'organisation qui est de 85%, selon les statistiques de 2013.
Le rapport souligne que le taux d'analphabétisme dans le monde musulman, varie entre 40% chez les hommes et 65% chez les femmes, tout en indiquant que le taux dans les campagnes et les zones rurales dépasse de 10% par rapport à celui des grandes villes. Cette situation constitue un grave obstacle au développement, et contribue à l'affaiblissement de la capacité des sociétés à se promouvoir et de bâtir une économie forte et croissante pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), selon l’Organisation islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO).
Dans le même contexte un rapport publié par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture  (UNESCO), prédit une légère diminution du nombre d'analphabètes dans le monde de 774 millions en 2011 à 743 millions en 2015, dont la grande partie se trouverait dans le monde musulman.
Le même rapport indique que cinq Etats membres de l'OCI font parties de la liste des 10 pays représentant ensemble 72% du nombre total des adultes analphabètes dans le monde, tout en notant que ces cinq pays ont une population totale de 160 millions. Plusieurs dizaines de millions d’analphabètes vivent dans des pays musulmans non membres de l'organisation.  
Le niveau d'alphabétisation des adultes est basé sur l'efficacité et la qualité du système éducatif, en particulier la capacité de savoir lire et écrire, selon le deuxième plan décennal 2015-2025, élaboré par l'OCI.
Le rapport souligne également que, malgré les efforts déployés au niveau officiel et privé, seulement une minorité des Etats membres a réussi à baisser le taux de l'analphabétisme.
Selon les données de l'UNESCO, le nombre d'analphabètes dans les pays arabes (tous membres de l'Organisation de la coopération islamique) a chuté entre 2005-2011 de 52 à 48 millions de personnes. Ce progrès réalisé d'alphabétisation chez les adultes le plus rapide et remarquable depuis 1990.
La région d’Asie du Sud-Ouest occupe le deuxième rang en termes de rapidité dans l’amélioration du taux d'alphabétisation des adultes qui a toujours maintenu le nombre à 400 millions de personnes, tandis que le nombre d'adultes analphabètes a augmenté de 37 % depuis 1990 dans les pays de l'Afrique subsaharienne avec une population estimée à 182 millions en 2011.
Dans le domaine de la parité de l’éducation entre les hommes et femmes, le rapport prédit que 30 Etats membres de l'OCI pourront réaliser une meilleure équation en termes d'alphabétisation des adultes en 2015, malgré l'absence de nets progrès dans la réduction du taux d'alphabétisation chez les femmes depuis 1990, qui constituent les deux tiers du nombre total d'adultes analphabètes au monde.
Les indicateurs du taux l'alphabétisation demeurent toujours non encourageants, avec 57 millions d'enfants non scolarisés dans le monde dont beaucoup d'entre eux vivent dans le monde musulman, ce qui représente un lourd fardeau à venir sur le taux d'analphabétisme à long terme.
Le Directeur général de l'ISESCO, Dr Abdulaziz Al-Twaijri, a, au cours des déclarations précédentes indiqué que l'analphabétisme constitue toujours un véritable défi pour le monde musulman et entrave le processus du développement des sociétés islamiques dans divers domaines, tout en soulignant que «l'analphabétisme dans la plupart des Etats membres de l'OCI, a atteint des niveaux critiques et empêche le développement durable et a une répercussion négative sur les efforts des différents gouvernements dans ce domaine.
Il a également souligné que selon les enseignements et recommandations islamiques, combattre l'analphabétisme est considéré comme un devoir légitime, un engagement moral, un message civilisationnel et une responsabilité sociale, exige la contribution de tous les segments de la société, des gouvernements, des organisations et associations civiles, des organisations internationales et syndicats, pour faire face à cet handicap.
Le Directeur général de l'ISESCO a souligné la nécessité d’accorderune priorité permanente à l'alphabétisation dans les pays islamiques et de mobiliser dans un délai précis des gros efforts concertés sur le plan national.
MD/AH/IINA
جميع الحقوق © محفوظة لاتحاد وكالات أنباء دول منظمة التعاون الإسلامي